Détails de l'évènement

  • Le 26/05/2018 de 09h00 à 17h30
  • Adresse: Bâtiment Internef
    Auditoire 273
    Université de Lausanne,
    Dorigny

<<<<<< Payant, Sur Inscription >>>>>>

Le prix pour les étudiants est de 20€ (20 CHF)

D'hier à aujourd'hui, un fait clinique insiste: les pratiques de soin auprès des adolescents ont évolué en fonction d’une expression symptomatologique entre acte et inhibition. Prise dans une conflictualité somato-psychique mêlant dedans et dehors, l'adolescent semble être le temps où l'expression de la souffrance passe par des violences faites aux corps subjectif comme social, soulignant par-là les aspects protéiformes des problématiques cliniques de l’adolescence.
Cette problématisation suggère qu’acte et inhibition sont un couple d’opposé, ce qui est resté en silence pouvant parfois éclater dans des passages à l’acte que personne n’a vu venir. Pourtant, il est nécessaire de ne pas généraliser l’idée selon laquelle les conduites agies et inhibées seraient les deux faces de la même problématique. Il existe aussi des troubles spécifiques à l’inhibition passant par la fuite de la pensée, le retrait ou encore le silence parfois assourdissant d’adolescents livrés à eux-mêmes. Les actes symptomatiques, eux, ont tendance à masquer l’existence de ces adolescents souvent isolés et discrets au point d’inquiéter leur environnement ; ces actes chassent notamment sur les terres bien connues aujourd’hui des attaques du corps, des transgressions, défis et autres provocations diverses jusqu’à, parfois, des passages à l’acte dont la violence sidère et défie l’entendement.

Lien vers le site

Lien vers le programme

Lien vers le bulletin d'inscription