Reportage (2015) « Deux hommes et un couffin »

C'est l'histoire hors du commun d'un couple d'hommes qui a recours à une mère porteuse. Malgré l’interdit français, Christophe et Bruno ont accepté que nous les filmions, dans l’aventure de la GPA, pendant plus d'un an. Depuis la rencontre avec la mère porteuse jusqu'à la naissance. Plus d’un an d'allers et retours entre Paris et Portland ( Oregon, l'un des 18 états américains qui autorisent la GPA ), une démarche clandestine, un parcours périlleux et qui soulève tant de questions... Car bien sûr, le recours à la mère porteuse, pour un couple gay de surcroît, est un concentré de débat de société.

 

Reportage-témoignages (2015) « Endométriose : les femmes en parlent »

Les invitées viennent nous parler d'une maladie qui touche 1 femme sur 10 : l'endométriose...

 

Reportage-témoignage (2015) « Un enfant pour faire le deuil d'un autre »

Comment grandir dans le souvenir du passé, lorsqu’on est un enfant pansement ? Pourquoi refaire un bébé avant même d’avoir fait le deuil de la fille ou du fils qu’on vient de perdre ? A quel point ces enfances contrariées jouent-elles sur ces familles ? Ce sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre en écoutant les témoignages de nos invités et en interrogeant nos experts. 

 

Reportage- témoignage (2015) « Je n'ai pas vu que j'étais enceinte »

Témoignage de femmes ayant fait l'expérience du déni de grossesse

 

Reportage- témoignage (2015) « Je ne savais pas que mon bébé allait naître différent »

Nos invités ont su juste avant la naissance de leur enfant, ou au moment même de leur accouchement, que leur bébé avait un grave problème de santé. Malformation, trisomie… leur enfant était loin d’être le bébé en parfaite santé qu’ils avaient imaginé pendant 9 mois. Passé le choc de la découverte, ils ont dû réinventer une autre forme de parentalité aux côtés de leur bébé malade. 

 

Documentaire (2009) - « Babies made in India »

Début: 3:20

L’Inde fait partie des quelques pays qui autorisent la rétribution de mères porteuses. Pour 10.000 euros, vous pouvez bénéficier d’un traitement pour la fertilité, une FIV (fécondation in vitro) et l’implantation d’un des embryons dans l’utérus d’une mère porteuse. Neuf mois plus tard, vous prenez « livraison » de votre bébé. En apparence, le scénario ne fait que des heureux. Des couples stériles ont un enfant tandis que les mères porteuses reçoivent assez d’argent pour payer l’école de leurs enfants ou acheter une maison. Mais avec toutes les questions éthiques qu’il soulève, ce système peut-il vraiment être généralisé ? Dans ce documentaire, les réalisateurs suivent notamment les pérégrinations en Inde d’un couple qui souhaite avoir un enfant.

 

 


Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message

CAPTCHA