Témoignage-documentaire (2015) "Une si trop belle personne" : prix Témoignage-Documentaire et prix du Public - Festival Cinéma et Handicap 2015

Marine a 36 ans, 2 neveux de 5 ans, Marius et Titouan, 1 grande sœur qui la filme, 1 coiffeur à domicile, 1 transat pour assister au Tour de France, 2 fauteuils roulants pour les grandes randonnées, et 2 ou 3 petites choses à expliquer à ses neveux… Elle a aussi 1 petit problème avec le chromosome 15. 1 minuscule problème aux grandes conséquences.

 

Témoignage (2015) "Le cri du papillon" : prix Essai - Festival Cinéma et Handicap 2015

Portrait d'un homme qui, à la suite d'un accident cérébral, est devenu partiellement aphasique. Des mots apparaissent et disparaissent, marquant la différence entre ce qui est écrit et entendu. A travers le visage, le regard, les mains de cet homme, Paul Rambaud, le réalisateur, cherche à faire comprendre au spectateur comment, à défaut de mots et sans eux, la communication et la force d'expression existent et s'installent entre nous.

 

Documentaire (2014) « Les yeux d'un enfant » : prix de la communication – Festival Cinéma et Handicap 2015

Des parents et leurs enfants se sont prêtés à un jeu : reproduire des grimaces projetées sur un écran. Jusqu'à ce qu'ils découvrent une personne atteinte de polyhandicap en train de grimacer. 100% des enfants, sans se poser la moindre question, poursuivent le jeu mais ce n'est pas le cas des parents. C'est bien la question du regard que pose cette expérience.

 

Reportage (2015) « Handicap, l'amour en plus »

Ils s’appellent Apollo, Cyrian et Elisa, ils ont entre 8 et 12 ans et ils sont différents. Ils ont nés avec un handicap. Nous nous sommes intéressés à eux, à leurs parents et à leurs frères et soeurs : comment leur vie s’en retrouve bouleversée, quelles sont leurs difficultés et comment l’amour leur permet d’y faire face. Ce sont 3 histoires, 3 nouvelles, 3 parmi des centaines de milliers de familles avec un enfant handicapé.

 

 

Reportage (2013) « Le voyage de Sacha »

Sacha est atteint d’une maladie génétique rare : le syndrome de William Beuren. Une maladie qui atteint son cœur, provoque des retards dans son développement et des troubles de l’apprentissage. Sacha est atteint surtout d’une véritable passion : celle des trains. Avec son père, il aime traverser ces ponts surplombant les voies ferrées. Franck, le papa, a alors choisi de se lancer dans une aventure incroyable. Un voyage autour du monde avec son fils... en train.

 

Documentaire (2013) « Autisme, l'espoir »

Aymeric est un enfant au comportement étrange. Il semble ignorer ses parents, manifeste de grosses colères, ne parle pas et ne s’intéresse qu’à la machine à laver qui tourne. Il a 3 ans et demi lorsqu’enfin, ses parents, Lydie et Marc, apprennent qu'il est atteint d’autisme sévère. Aux dires des professionnels, il ne parlera jamais, il n’ira pas à l’école, il ne vivra pas parmi les autres. Pour aider leur enfant, Lydie et Marc vont s’informer à l’étranger, et se former aux thérapies comportementales importées des États-Unis et du Canada. Grâce à 8 ans d’archives, nous suivons l’apprentissage insoupçonnable de cet enfant qui à l’âge de dix ans, parle, écrit, suit un CM1 dans une école ordinaire et fait partager sa joie de vivre.

 

Documentaire (2015) « Autisme : le cerveau d'Hugo »

Hugo est une énigme vivante. Si vous le croisez dans la rue, vous penserez qu'il est un simple d'esprit. Pourtant, il est d'une intelligence remarquable, c'est même un génie dans son domaine, le piano. Hugo est né avec un handicap étrange et mystérieux : l'autisme.

Débat suivant la diffusion du film.

 

Documentaire (2015) « Autistes : une place parmi les autres »

L'autisme reste une énigme. Mais partout dans le monde, le regard est en train de changer. Objet de vives polémiques en France en matière d'intégration et d'inclusion

 

Documentaire (2015) « L'énigme de l'autisme : la piste bactérienne »

La médecine, à ce jour, est impuissante pour expliquer la genèse de l'autisme. Il est remarqué que les populations de migrants sont plus touchées que les autres : on privilégierait donc de plus en plus la cause environnementale.

 

Reportage (2013) « Autisme : la fin d'un scandale »

Aujourd'hui, en matière d'autisme, on parle de génétique, de dysfonctionnements dans le cerveau, et du coup, ce sont toutes les statégies de traitement qu'il va falloir remettre à plat.



Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message

CAPTCHA