Master 2 Recherche

Recherches en psychologie spécialité Adaptation, cognition, santé et risques

 

Responsable : A. Battistelli

 

Extrait du Livret des enseignements 2014-2015 Psychologie / Masters

 

Objectifs de la formation


Le Master de recherche est une formation de niveau initial.
Nous souhaitons apporter aux doctorants-stagiaires une formation de qualité, pour et par la recherche. Notre originalité est, à Bordeaux, de leur proposer une formation large et polyvalente, qui renvoie à des univers scientifiques relativement variés et pourtant cohérente, à plusieurs niveaux.


Le programme est organisé pour des étudiants en formation initiale et en présentiel, mais il accepte des étudiants ayant eu des parcours antérieurs diversifiés pour autant qu’ils soient en possession d’un Master 1 de psychologie et qu’ils attestent d’une formation initiale antérieure de psychologie. Le regroupement des enseignements sur quelques jours de la semaine permet à des étudiants déjà engagés dans la vie professionnelle de suivre la formation, mais ceux-ci doivent faire la preuve que leur investissement personnel dans les équipes de recherche qui est considéré comme essentiel à la formation n’est pas compromis.


1. La polyvalence
Tout Master s’appuie sur des équipes de recherche se situant dans la zone de compétence de divers enseignants-chercheurs. Ces compétences sont généralement très diverses, ce qui est une nécessité pour la formation initiale (deux premiers cycles). Le décloisonnement des équipes du MASTER permet en effet des échanges entre sous-disciplines, ce qui est extrêmement stimulant. Ceci est possible, à condition que des équipes différentes se rencontrent dans des séminaires communs. Cet échange avec d’autres équipes se prolonge dans l’école doctorale, qui regroupe Psychologie, Sociologie, Anthropologie, Sciences de l’Education, Sciences Cognitives et Sciences du Sport. Chaque discipline ou sous-discipline peut alors se laisser questionner par les autres et mieux situer sa place et ses limites. Certains séminaires communs joueront ce rôle de plaque tournante. Dans le tronc commun, par exemple, le séminaire théorique commun de la formation doctorale (20 h. annuelles) permet de tels échanges scientifiques entre les équipes (et avec des équipes et chercheurs extérieurs invités). Les séminaires rassemblant diverses équipes de l’école doctorale jouent aussi ce rôle (2 par mois) ainsi que les journées de la recherche organisées par le laboratoire (1 par an).


2. La cohérence
La cohérence de la formation est assurée par une conception partagée des critères d’élaboration et d’évaluation de la recherche scientifique par tous les membres de l’équipe pédagogique. Cette définition explicite est clairement annoncée en début d’année aux étudiants admis dans cette deuxième année de Master, sous la forme d’un document concernant : l’affinement de leur projet de recherche initial, les différentes étapes de leur recherche, l’élaboration de leur mémoire de recherche et le projet de la recherche ultérieure (thèse) ; ce document émane d’un travail de clarification commun à tous les membres de l’équipe pédagogique du Master, quelle que soit leur
sous-discipline.

3. Thèmes transversaux
Pour des raisons déjà exposées, qui tiennent à la diversité des enseignants-chercheurs, nos équipes de recherche travaillent dans des disciplines et sous-disciplines distinctes et sur des thèmes variés. Néanmoins, les équipes qui constituent le « noyau dur » de notre Master travaillent sur les fonctionnements cognitifs et émotionnels de sujets placés dans des situations « naturelles » ou expérimentales complexes et sur les relations entre ces fonctionnements et divers facteurs sociaux et biologiques. Une majorité d’entre nous travaille sur des fonctionnements cognitifs (apprentissages scolaires, production de textes, mémoire de travail, reconnaissance
d’images …). D’autres étudient des processus multidimensionnels à la fois cognitifs et conatifs, émotionnels et comportementaux (stratégies de projet et orientation, implication au travail, ajustement au stress, appropriation de l’espace, …). Certaines équipes étudient des dysfonctionnements (troubles émotionnels et comportementaux, troubles de la mémoire, troubles de la reconnaissance d’images, mais aussi troubles de la lecture, échecs scolaires, violence à l’école …).


4. Objectifs professionnels
Notre objectif principal est de préparer les doctorants-stagiaires aux métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche en Psychologie, finalité logique de cette filière (Master + doctorat), tout en les armant pour être des psychologues de haut niveau dans d’autres secteurs (éducation, entreprises, santé …). Tous les étudiants doivent faire des stages de recherche dans les laboratoires de recherche qui les accueillent et participer aux travaux de cette équipe. Ils doivent aussi assister aux séminaires des autres équipes de recherche.


En option facultative, il est offert un stage de professionnalisation qui doit comprendre 500 heures réparties sur les deux années de Master. Ce stage se fait dans les milieux professionnels de la psychologie, s’il peut être de recherche, dans des organismes de recherche publics ou privés, il est surtout à visée appliquée. Il se fait en coordination avec l’équipe enseignante de Master. Il prépare à l’un des divers aspects du métier de psychologue (pris dans son acceptation large).


Conditions d’accès


L’admission se fait à partir d’un dossier de candidature. Les dossiers sont examinés par la commission pédagogique du Master Recherche qui tient compte:

 

  • de l’avis circonstancié du directeur de recherche (HDR) ayant accepté d’encadrer les travaux du candidat ;
  • des motivations exprimées par le candidat, notamment son intérêt pour la recherche en psychologie ;
  • du projet de recherche proposé par le candidat.

 

Ainsi, tout candidat souhaitant s’inscrire en master 2 Recherche doit nécessairement solliciter un directeur de recherche de l’EA.4139 (voir liste ci-dessous ainsi que le site de l’équipe http://www.labopsycho.u-bordeaux2.fr/index.php) auprès duquel il préparera un projet de recherche s’inscrivant dans l’un de ses domaines d’expertise. En trois à cinq pages, le candidat devrait fournir un argumentaire sur le bien-fondé scientifique de son projet de recherche (problématique de recherche). Il s’agit d’insister sur aussi bien l’originalité du projet par rapport à la
littérature existante que sur sa cohérence avec les thèmes de l’équipe d’accueil, et d’en présenter enfin l’orientation méthodologique.


Directeurs de recherche de l’équipe d’accueil :

AMIEVA Hélène, Professeur 
BATTISTELLI Adalgisa, Professeur
DECAMPS Greg, MCF-HDR
DORON Jack, Professeur 
FELONNEAU, Marie-Line, MCF-HDR
FOULIN Jean-Noël, MCF-HDR
GANA Kamel, Professeur 
LANNEGRAND-WILLEMS Lyda, Professeur
LECIGNE André, MCF-HDR
MATHEY Stéphanie, Professeur 
MICHEL Grégory, Professeur
PASCUAL Alexandre, MCF- HDR 
POSTAL-LE DORSE Virginie, MCF-HDR
PROUTEAU Antoinette, MCF-HDR
QUINTARD Bruno, Professeur
RASCLE Nicole, Professeur 
RIC François, Professeur 


Contenu des enseignements (2014-2015) disponible ici

 

 

 



Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message

CAPTCHA